Nous sommes le  

Accueil > Actualité > FPlan d’affaires et création d’entreprise : Les femmes de la province initiées (...)

FPlan d’affaires et création d’entreprise : Les femmes de la province initiées aux techniques par l’AAEPC

lundi 8 septembre 2014

L’Association des Amis des Elus du Plateau Central (AAEPC) a organisé, samedi 17 Août 2014 à Ziniaré, un atelier de formation au profit des femmes de la province de l’Oubritenga. . L’objectif visé était de renforcer les compétences des femmes en matière d’élaboration de plan d’affaires et de création d’entreprise afin de les aider à promouvoir leur commerce.

FPlan d’affaires et création d’entreprise : Les femmes de la province initiées aux techniques par l’AAEPC

Au moins une trentaine de femmes commerçantes ont effectué le déplacement de la maison de la femme de Ziniaré pour prendre part à cet atelier de formation sur l’entreprenariat féminin. Malgré une pluie dans la matinée, ces femmes n’ont pas manqué à ce rendez-vous avec l’association des Amis des Elus du Plateau Central (AAEPC). De la création d’une entreprise individuelle à une entreprise collective, on peut dire qu’elles ont désormais les outils nécessaires pour y parvenir. Selon le formateur, M. Martin Kaboré de l’AAEPC, cinq étapes sont essentielles. Il s’agit du sous-dossier juridique, du sous dossier commercial, du sous dossier technique et financier. De la société à responsabilité limitée (SARL) à la société anonyme (SA), il a été défini les différentes modalités ou conditions de création de chaque type d’entreprise.

Dans la pratique, M. Kaboré a surtout insisté sur la qualité des produits qu’elles peuvent mettre sur le marché. Pour la création d’une entreprise, il faut surtout bien étudier le dossier. Pour avoir un crédit dans le cadre de la création d’une entreprise, il a fait comprendre aux femmes « que cela sera plus facile pour les groupements féminins d’avoir un crédit que si elles sont individuelles ». En effet, « l’union fait la force » avant d’ajouter que « quand vous êtes en groupe, en association, on vous fait plus confiance. Donc, c’est plus facile pour vous d’avoir un crédit pour travailler ».

Par rapport au sous dossier financier, il a donné tous les renseignements sur l’activité existante, celle envisagée. C’est le sous dossier qui permet de savoir à peu près ce qu’il faut pour la création et le fonctionnement de l’entreprise. Pour M. Kaboré, « si nous avons choisi de former ces femmes qui exercent le commerce, c’est pour une chose. Nous voulons leur faire comprendre qu’elles doivent abandonner le commerce traditionnel et devenir des entrepreneures ».

L’AAEPC veut que les femmes cultivent l’esprit entrepreneurial à travers cette formation. Mme Zongo/ Tapsoba Bernadette, participante à cette formation, elle trouve que la séance de formation a été d’une importance capitale car « je trouve que ce que AAEPC est venue nous livrer ce matin est important, il nous le fallait. Je sais que ça va changer beaucoup de choses pour nous qui faisons le commerce ». Un avis partagé par la plupart des participants qui a réjoui les responsables de l’association qui pensent avoir atteint leur objectif.

Honorine Sidnoma KIEMDE

AIB

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Ziniaré
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter