Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Kanré /Ganzourgou : Un nouveau CEG offert par Christian children’s fund of (...)

Kanré /Ganzourgou : Un nouveau CEG offert par Christian children’s fund of Canada

LEFASO.NET | Par Cryspin Masneang Laoundiki

mardi 21 mai 2019

Le village de Kanré, situé à une vingtaine de kilomètres de la commune de Zorgho, a été doté d’un Collège d’enseignement général (CEG), ce mardi 21 mai 2019. L’épouse du chef de l’État, Sika Kaboré, et les officiels ont procédé à l’inauguration de l’établissement, au cours d’une cérémonie officielle.

Kanré /Ganzourgou : Un nouveau CEG offert par Christian children’s fund of Canada

Pour les élèves du village de Kanré, plus besoin de parcourir des dizaines de kilomètres à la recherche du savoir. L’ONG Christian children’s fund of Canada (CCFC) vient de doter ce village situé dans la province du Ganzourgou, de son tout-premier Collège d’enseignement général (CEG) normalisé. L’inauguration a eu lieu ce mardi 21 mai 2019 dans ledit village.

À en croire Delwendé Dimdaogo, porte-parole des élèves du CEG de Kanré, les donateurs viennent de suivre le conseil de Victor Hugo, qui disait : « Améliorer la vie matérielle, c’est améliorer la vie morale ». Ainsi, elle a tenu à les remercier pour le don.

Dans son mot de bienvenue, le maire de la commune de Meguet, Pierre Kaboré, a déclaré que ce nouveau CEG est un soulagement pour les parents, les élèves de Kanré et des villages environnants.

L’infrastructure est composée de quatre salles de classe équipées, de deux bureaux administratifs, d’un magasin, d’un forage et de trois blocs de six toilettes. En plus de cette infrastructure, il faut le rappeler, CCFC mène des actions dans les domaines de l’eau, l’hygiène et l’assainissement.

Le coût global de l’infrastructure est estimé à plus de 60 millions de francs CFA. Les ONG Credo et ChildFund Corée ont apporté leurs soutiens technique et financier pour la réhabilitation de cette école.

« On a commencé avec un bâtiment d’emprunt… »

Selon Camille Dolomweogo, directeur du CEG de Kanré, par ailleurs enseignant d’histoire-géographie, l’ancien bâtiment était en état de détérioration et les salles de classe étaient restreintes. Ce joyau, visiblement, vient combler les attentes. « Quand on parle d’éducation, il faut forcement des bâtiments, des salles de classe. On a commencé avec un bâtiment d’emprunt qui n’était pas conforme. Aujourd’hui, avec ce bâtiment, on ne peut qu’être satisfait », a-t-il renchéri.

Cette stratégie de réhabilitation et de normalisation d’écoles est une philosophie de CCFC. « Si vous voulez réaliser un grand travail dans votre vie, ne comptez pas les jours. Faites plutôt que chaque jour compte », a dit en substance Muhammad Ali. Ainsi, la directrice pays de CCFC, Mavalow Christelle Kalhoué, dira que sa structure œuvre afin que chaque jour compte dans la vie des enfants. « Cette infrastructure ne vient pas embellir le village de Kanré. Elle est le fruit et le résultat d’une conviction. CCFC travaille à l’avènement d’un monde où chaque enfant a une voix et la capacité de libérer son plein potentiel, et cela passe nécessairement par l’éducation », a-t-elle ajouté.

Au nom du ministre de l’Éducation nationale, madame le gouverneur de la région du Plateau central, Fatoumata Benon Yatassaye, a affirmé que la date du mardi 21 mai 2019 est désormais mémorable pour les populations de la province de Ganzourgou et plus particulièrement les habitants de Kanré. « À chaque fois que se construit une école quelque part dans notre cher pays, nous marquons un pas décisif contre l’ignorance », a-t-elle déclaré.

Valoriser le peu qu’on a…

Au cours de la cérémonie, Mavalow Christelle Kalhoué n’a pas manqué d’interpeller les bénéficiaires du nouveau CEG sur son bon usage. « Nous espérons que chacun s’investira à le préserver et à faire en sorte qu’il profite à tous les enfants de Kanré et environs, pour cette génération et pour celles à venir. Car c’est en valorisant le peu que nous avons que nous prouverons que nous méritons d’en avoir plus », a-t-elle clamé.

L’épouse du chef de l’État, Sika Kaboré, par ailleurs marraine de cette cérémonie, a réitéré la même demande : « Je voudrais inviter à présent les bénéficiaires, qui sont en premier les élèves, à prendre grand soin de cet établissement et à en faire bon usage. J’exhorte les enseignants et l’ensemble des encadreurs à s’investir entièrement dans la formation des enfants afin d’en faire des modèles de réussite dans la vie ».

Depuis son implantation au Burkina Faso il y a 32 ans, Christian children’s fund of Canada a investi une quarantaine de milliards de francs CFA dans les domaines de l’éducation, de la santé et de la nutrition, de l’eau potable et dans le renforcement des moyens d’existence. Plus de 20 000 enfants ont été parrainés et accompagnés, et à ce jour, l’organisation soutient plus de 8 000 enfants.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Ziniaré
Soleil voilé, Humididté : 52%
Max : °C
Min : °C

32°C
Soleil voilé
Mardi
Soleil voilé
23|34°C
Mercredi
Soleil voilé
23|36°C
Jeudi
Orage épars
23|36°C
Vendredi
Soleil voilé
23|34°C
Samedi
Orage épars
22|34°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter